Enfin, dans l’église Saint-Pierre, un ensemble de cinq sculptures en bois polychrome (dont une est classée depuis 1906) nécessite une intervention de conservation préventive et de sécurisation, afin que les attaques d’insectes xylophages soient stoppées, et que les consoles les supportant soient sécurisées. La DRAC participera également au financement du projet, dont le coût global s’élève à 7.143,60 euros TTC.