Chenilles processionnaires


Que sont les chenilles processionnaires ?
        Les chenilles processionnaires sont des larves de papillons de quelques millimètres, brunes noirâtres avec des tâches rougeâtres sur le dessus et les flancs, son corps est vêtu d'une soie urticante et allergisante. Les chenilles marchent en procession et construisent des cocons de soies dans des arbres résineux (pins, chênes...).
NUISIBLES chenilles processionnaires.jpg
nuisibles chenilles-processionnaires schéma cycle.jpg

Le cycle de ces chenilles, comment çà marche ?

       Les papillons processionnaires commencent à éclore durant l'été (début juin), leur éclosion dépend de la condition climatique. Au printemps (mars, avril), toutes les chenilles d'un même cocon quittent leur nid, toujours en procession, pour s'enfouir dans le sol. Chacune des chenilles va tisser un cocon avant de se transformer en chrysalide au bout de plusiers mois, les chenilles se métamorphosent en papillons adultes qui sortent de terre et s'envolent, le cycle continue après l'accouplement de la femelle et du mâle.

Les chenilles processionnaires, un nuisible pour l'homme et les animaux ?

       Les chenilles processionnaires sont dangereuses pour l'homme et les animaux, chaque chenille possède des poils microscopiques volatiles qui contiennent une protéine urticaire. Ces poils s'accrochent facilement à la peau et aux muqueuses et peuvent provoquer diverses réactions allergiques chez l'homme : intenses démangeaisons de la peau, apparition de boutons, conjonctivites au niveau des yeux, toux d'irritation, maux de gorge. Plus gravement, le contact avec les poils d'une chenille processionnaire peut entrainer un choc anaphylactique avec : urticaire, oedème dans la bouche et la gorge, difficultés à respirer, hypertension, perte de connaissance.

       Pour les animaux, surtout les chiens qui sont attirés par ces chenilles, il y a un risque vital pour eux en cas de contact. Les chiens par nature vont les renifer ou pire les machouillent. Une ulcération apparaît en quelques secondes, l'animal va baver, les babines et la langue vont enfler et devenir rouges et commencer à durcir et virer au blanc puis violet noir. L'inflamation est très violente et intense. La langue devient trop grosse pour que le chien puisse fermer la gueule. Dès que vous repérez ces symptômes, il vous faut de toute urgence vous rendre chez votre vétérinaire.

nuisible piqure-chenilles-333x250-1.jpg
nuisibles trousse pharmacie.png

Comment traiter une piqûre de chenille processionnaire ?

        Pour pouvoir traiter le cas des piqûres de chenille processionnaire, cela dépend du type de contact et de la gravité des symptômes. Les personnes qui présentent des symptômes généraux tels que le malaise, vertiges, vomissement, doivent être dirigées vers un hôpital.

        En cas de contact avec la peau : Ôter tous les vêtements et les manipuler avec des gants. Les vêtements seront lavés à température la plus élevée possible et séchés au séchoir. Laver la peau abondamment à l'eau et au savon. On peut éventuellement se servir de papier collant pour décrocher les poils urticants de la peau, un peu à la manière d'une épilation. Laver soigneusement les cheveux si nécessaire. Les antihistaminiques peuvent soulager les démangeaisons. Consulter un médecin en cas de forte éruption cutanée. 

       En cas de contact avc les yeux : Les yeux doivent être rincés, de préférence chez un ophtalmologue après application d'une solution anesthésique locale. Après le rinçage, un examen minutieux des yeux exclura la présence de poils urticants résiduels. Les poils profondément ancrés dans les tissus occulaires doivent être ôtés chirugicalement.

       En cas de contact avec les voies respiratoires : L'évaluation des symptômes respiratoires se fait par un médecin. Celui-ci pourra donner un traitement adapté aux symptômes. Le traitement comporte des antihistaminiques  et/ou des corticoïdes et des aérolsols ou des nébulisations.

       En cas d'ingestion : Diluer la quantité de poils ingérés en buvant un grand verre d'eau. On peut tenter d'enlever les poils de la muqueuse de la bouche en raclant prudemment à l'aide d'une spatule ou d'une compresse ou en les "épilant" à l'aide de papier collant. Une endoscopie sous anesthésie générale est souvent nécessaire pour extraire les poils urticants profondément ancrés dans la muqueuse de la bouche ou de l'oesophage.

       En cas de piqûre chez votre chien, allez voir un vétérinaire d'urgence.

Comment detruire les chenilles processionnaires ?

       L'utilisation de pièges spécialisés appelés "écopièges" sont plutôt efficaces contre les chenilles. Le piège consiste simplement à les enfermer puis les détruire. Il est aussi possible de couper les cocons de la chenille pour les empêcher de descendre puis les brûler. Il y a aussi moyen d'envoyer un "bioinsecticide" sur les arbres lors des premiers stades larvaires pour les intoxiquer et donc les tuer. La pose de nichoir est très efficace parce que celui-ci pourra attirer un oiseau, prédateur de ces chenilles : la mésange. Elle est capable de se débarasser d'une vingtaine de chenilles par jour en hiver et au moment de la nidification jusqu'à neuf cents chenilles par jour.